05/08/2013

PETIT C'EST PETIT VOIS-TU



petit petit c’est petit petit vois-tu, mesquin tu dis - petit à petit c’est petit l’entre nous avec pour règle l’absence d’espace dans nos (parenthèses), du peu du rien après tout qu’est-ce que cela changera, apetissons-nous, prenons le pli du petit, des oublis, fourrons-nous dans les abris, refuges et recoins inégalement ombrés - c’est petit vois-tu mais il y aurait de la place pour notre paire dans l’entre-deux - c’est petit tu as l’appétence spatiale, baisse la tête, c’est vrai, tu as raison, c’est plus facile pour moi petite qui n’encombre ni l’étendue ni les surfaces - ne nie pas de n’avoir pas su que ce serait petit ici - pas petit-bourgeois, non ça c’est fini, au passé au très peu pour moi que les autres s’en occupent ceux-là et la famille d’avant - non, arrête ne fais pas la sourde oreille, n’écarquille pas les yeux, gros yeux, de merlan frit, toi mon petit-duc, pelage soyeux, esprit farouche, il y a forcément une branche assez épaisse à partager - il ne sera pas question d’y aller, capitulons avec la capitale, Vert-le-Petit est à autrui ne n’inquiète pas, nous n’irons pas tisser le petit à Paris - c’est petit oui c’est petit mais que ferons-nous de nos corps dans le très grand

---
Merci à Daniel Bourrion de m'avoir autorisée à reprendre et diffuser cette image initialement publiée sur le blog tenu à six mains On the Route  
---


Photographie : Olivier Toussaint, prise dans le cadre d'une traversée des États-Unis qu'il réalise aux côtés de Daniel Bourrion et Jean-Christophe Diedrich sur le blog dédié  

Aucun commentaire :

Publier un commentaire