05/08/2013

NOTES ET CHOSES VUES, ENTENDUES | PONT 2



* La Chaleur acoustique touche à la grâce avec Bertrand Belin

* Du pain, des miettes | Sur la répartition inquiétante des salaires en Espagne, éditorial sous forme d’infographie repris par Courrier International


* Certains affichent en large leurs idées, d'autres les écrivent | François Bon et les grognons sur tiers livre

* Y aurait-il un âge pour les défauts ? Il m'a semblé qu'avec le temps, ils se doraient de certitudes plus que ne s'amenuisaient, non ?

* Les baisers de Philippe Rahmy sur Remue.net

* Brûler d’ouïr la voix sur Ulysse  | Ulysse 544

* Un couteau de cuisine et des baleines souriantes sur etc-iste, chez Thomas Vinau

* Parmi les perles de la semaine. Sur le facebook de Livres Hebdo. Une occasion pour rappeler que si l'on tient vraiment à commander en ligne, on peut contourner les tentacules amazoniens en allant sur le site de lalibrairie.com afin d'encourager la vitalité (et survie) de la librairie indépendante "qui joue un rôle majeur pour la promotion de la diversité culturelle dans notre pays."


* "Les conséquences de la désintégration du noyau de l’atome". De la poésie dans les motifs d’exclusion de l’assurance de la Fnac.

* Des comètes au nom de saint ou de gare qui pourraient revenir à la vie.

* Sur le journalisme politique, la voix d'Érik Neveu, sociologue, à dégager du bruit et entendre > "Les journalistes politiques ne sont ni plus ni moins vertueux que les autres"

À traverse la parole : 

"avoir un type de journalisme pugnace qui réagit, qui interpelle, c'est aussi un exercice intéressant de la profession. En même temps, je remarque que dans l'extrait qu'on nous montre comme par hasard c'est Mélenchon, c'est-à-dire ceux avec qui on peut être pugnace, très tranchant. […] statistiquement, c'est quand même souvent les petits candidats - alors, les présidentielles sont traitées avec une morgue - [….] On a envie de dire aux journalistes puisqu'à ce moment là, si vraiment vous savez comment on doit gouverner la France et que c'est des tocards qui sont en face de vous, présentez-vous aux élections"

* Et parce que l'on n’est jamais trop surpris, une erreur graphique chez ceux qui veulent faire du bruit médiatique. 
On a beaucoup parlé la semaine passée de Léon, petite marque qui a défrayé la chronique avec un pull au chômage à 285 € (s'ils avaient voulu être cohérents, l'auraient vendu au prix du RSA.) Léon se targue d'être purement franchouillard et pour se faire, il a choisi une petite cocarde revêtue de deux baguettes et d'un béret. Les codes sont là. Dommage que la cocarde utilisée soit 100 % british et non française. 
N'est pas Jourde ou Desproges qui veut. L'impertinence a un prix et requiert un minimum d'estomac.



* Un essai d'une dizaine de pages d'Antonio A. Casilli dans la Revue française des Sciences de l'information et de la communication : "Contre l'hypothèse de la « fin de la vie privée » : la négociation de la privacy dans les médias sociaux". Regard et analyse avertis qui permettent de faire tomber les préjugés, notamment sur le rôle actif des usagers pour "contrer la pénétration de leurs sphères intimes. Les individus [n'étant pas] de simples victimes à la merci des forces extérieures"

* Luxe de pouvoir revoir et voir au cinéma pour la première fois A BOUT DE SOUFFLE

"Ce serait idiot de mentir, 
c’est comme au poker,
autant dire la vérité, 
les autres croient que tu bluffes 
et comme ça tu gagnes." 
Michel

& parmi les vases communicants

Inventaire qui se veut non exhaustif (et ne signifie pas que je n'ai pas aimé ou lu les autres vases). Brigitte Célerier se charge déjà très bien de cette entreprise-là : lecture attentive et précieuses notes (quoi qu'elle puisse en dire ou en dira) > son août est là.

* Prendre la fraîcheur : capsule sonore de François Bonneau sur le toit de Nolwenn Euzen & la température géographique, autre capsule sonore, cette fois de Nolwenn Euzen, chez François Bonneau

* Cartes, communes et territoires, Antoine Prunier chez Anne Savelli > Une entrée en matière territoriale dans les vases communicants fort surprenante & l'autre versant cartographique dessiné par Anne Savelli chez lui.

* Une savane à lire de Christophe Grossi chez Danielle Masson, il y a matière à rire, sourire, penser

* Une rivière de Lucien Suel, entrelacs d'allitérations et d'assonances, coulis & clapotement de la langue sur Pendant le week-end.

* Une enquête de l'assiette au plat à la manière d'une suite vénitienne de Sophie Calle, chez Dominique Hasselmann et par Giovanni Merloni

* Finir avec deux belles chambres à investir et habiter chez Mathilde Roux et Anna Nb


Photographie : Jean Seberg in A BOUT DE SOUFFLE,  Jean-Luc Godard

Aucun commentaire :

Publier un commentaire