29/07/2009

YEU. SOLEIL. MER. PLAGE




Premier moment de bonheur simple sans effraction. 

Se contenter que la fatigue cède le pas à la paresse.
Loin des tracas urbains, des tourments ordinaires.

Trois ULM dans le ciel, quelques plagistes qui regardent, photographient parfois.

Des jeunes femmes devant moi, les hommes qui tentent de s’échapper de leurs lèvres.
Absence de réponse à leurs besoins, attentes et désirs inassouvis, trahisons, remords, diverses insatisfactions.
Mépris de cette simplicité imbécile de la race féminine.

Les enfants empressés qui courent après la marée montante, se prenant les pieds dans les sacs et paniers, recouvrant de sable les serviettes et corps, puis les vagues à et dans l'horizon.

Le soir, tomber nez à nez face aux étoiles. Première fois depuis au moins deux ans : bêtise de la vie citadine.


Photographie :  John Rawlings

Aucun commentaire :

Publier un commentaire