26/06/2009

JUIN




Ma bouche n’est pas un jeu / Art de la conversation : maîtrise de la platitude / En terrasse pluvieuse derrière moi : « C’est un temps adéquate pour aller à Berlin ». Pourquoi adéquate ? Les averses collent à la ville comme certains hommes à mon répondeur. / Le néo-colon s’encanaille en la compagnie du néo-bourgeois / Cent ans de sperme ou une théorie sur l’impuissance / Couple : compromission de deux faiblesses élémentaires / Quel est ce livre à l’architecture d’un amant ? / Être seule la plupart du temps, toujours très bien accompagnée / Laisser son regard défiler sur mon épaule / Je n’écoute déjà plus les quelques réclamations et pleurnichements intérieurs ; cette vie que je mène et n’ai jamais désirée me convient / Entre la peau et les os, peu d’espace ni matière / Ils me rappellent toujours après la lune, jamais au bon moment : un an trop tard, un mois trop tôt, accumulation de contretemps, impossibilité d’accorder mon cœur temporellement / Se contenter des réjouissances pleureuses.



++ Amaury da Cunha

Aucun commentaire :

Publier un commentaire